Google+

We & Event conjugue la mode et la technologie
Cinq L’échange sur les enjeux stratégiques de l’avantage concurrentiel a permis d’appréhender les défis de la communication sur internet.
image a la une afterwork2
Afterwork We & Events, Yaoundé, 07/04/2017 (www.hanoscultures.com)

Au beau milieu de l’échange entre les organisateurs d’événements, invités de l’afterwork initiée par Kate Agency, comme en guise d’intermède, des mannequins investissent la scène du KM Plazza du quartier Bastos à Yaoundé. La première lancée, une jeune fille, allure frêle, bien au-delà du mètre quatre-vingt, teint chocolat, les yeux fixés vers le barman, les cheveux bouclées telle une Nappy, traverse la salle en dévoilant son deux pièces noires. Une botte à pointe et un sac gris viennent tempérer la mise gracieuse  et solennelle tout en relevant la vigueur de la cohérence de l’assortiment. Les femmes sont à l’honneur. Pantalon, robe, jupette, blouson, sac à main… la maison Topish Shop qui met ainsi en vitrine une de ses collections sublime le noir qu’elle présente sur toutes les coutures etdonne plein la vue.

La communication
Cette parenthèse refermée, Patrice Assiga Eyene, promoteur du Salon de l’action gouvernementale (Sago) dont la sixième édition est annoncée va présenter son parcours dans le cadre de l’organisation de cet événement, désormais annuel et sollicité de nombreuses administrations. En indiquant toute l’importance de proposer un concept original, il souligne qu’aucun événement à destination des administrations en vue de parler de la politique dans leur secteur respectif d’activité ne se tenait dans aucun pays en Afrique.

Pour réaliser une telle opération, en plus d’avoir un concept original, il faut avoir la compétence en s’inscrivant dans un domaine dont on a une parfaite connaissance, les ressources humaines et les finances. Ce qui n’est pas facile avertit-il avant d’avouer qu’il s’est appuyé sur son cabinet de communication qui existait déjà. Dès le départ, il faut savoir que les annonceurs et autres mécènes seront rares et penser à se faire des bénéfices immédiatement est un peu une illusion pour le cas d’espèce, le promoteur doit financer son événement, le plus souvent de sa poche. Et quand bien même, les annonceurs décident de vous accompagner, vous recevez leurs contributions cinq à six mois après l’opération.
image a la une afterwork3
Afterwork We & Events, Yaoundé, 07/04/2017 (www.hanoscultures.com)

L’avantage concurrentiel
Auparavant, Rostant Tane, en exposant principal s’était étendu sur le thème central de l’afterwork de ce vendredi 07 mars 2017 : « L’avantage concurrentiel : quels enjeux stratégiques ». Directeur général d’un cabinet en communication, il a tout d’abord ressorti les aspects de l’avantage concurrentiel en dégageant les différents types de marchés et de positionnement possible. L’expert en veille stratégique atteste que pour bénéficier de l’avantage concurrentiel, même en situation de monopole, en plus de s’investir dans l’innovation, il est important de proposer des produits qui satisfassent la demande. Et il prévient que cette situation d’avantageuse est éphémère car difficile d’être conservée longtemps. Les exemples dans le secteur de la téléphonie mobile au Cameroun ont fortement illustrés cet exposé qui s’est enrichi d’une ouverture opportune sur la veille stratégique comme instrument d’aide à la prise de décision pour des entreprises.

Les pièges des réseaux sociaux
Christine Djafa, spécialiste du marketing digital s’est appesantie sur l’utilisation des réseaux sociaux et leurs impacts socioprofessionnels. En convenant avec l’assistance de la généralisation de l’usage des réseaux sociaux, elle fait observer que la limite entre vie privée et vie publique est désormais infime, presqu’inexistante. Aussi propose-t-elle de filtrer soi-même le contenu de ses pages, de faire attention aux sites qu’on visite parce qu’on y laisse des traces sans le savoir, sans le vouloir. Des informations importances autant pour les chercheurs d’emploi que les promoteurs qui recherchent des financiers, des partenaires, des mécènes et sponsors. L’échange s’est achevé autour d’un gâteau d’anniversaire pour la plateforme We & Event qui célébrait son premier anniversaire le 24 février 2017. Avec Josiane Flore Djomo Kamamen, promotrice de Kate Agency, le prochain rendez-vous a été pris pour Douala.

Claudel Tchinda

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

     Nos Partenaires
 blackitude  Trust-for-Africa-work-art
Organe d'Information Culturelle et Touristique Panafricain en Ligne. HANOSCULTURES.COM remercie tous ses partenaires et annonceurs.
Contact: 00 237 22 80 68 63