Google+

La critique évalue les films diffusés dans les Ifc du Cameroun
Des séances de critiques cinématographiques suivront immédiatement la diffusion des films dans les salles de l’Institut français de Douala et Yaoundé du 18 au 24 mai 2017
image a la une femme pleure
C (Cinepress)

7 séances au total dans un premier temps. Les critiques seront soumis à l’appréciation de 4 films alors que ceux de Yaoundé devront s’intéresser à 3 projections dont la première « Moi, Daniel Blake » de Ken Loach est programmée le vendredi 19 mai à 19h. Le même film de Ken Loach constitue le premier rendez-vous des critiques de Douala, le même 19 mai à 20h.

Porté par l’association des critiques de cinéma du Cameroun, Cinepress, qui trouve une autre opportunité de se mettre à l’œuvre concernant la critique des productions diffusées sur les écrans du Cameroun, ce sont des membres convaincus de donner plus de visibilité au cinéma camerounais qui vont s’y donner à cœur joie. Une initiative qui vaut la peine, en dépit d’un environnement où tous les maillons qui constituent la chaine de production, de commercialisation et de diffusion est détricotée.

Ainsi, les critiques de Douala accueillent le 22 mai à 20h « Juste la fin du monde » de Xavier Dolan après « Wulu » de Daouda Coulibaly le 18 mai dès 20h suivi de l’échange avec l’acteur principal, Ibrahim Koma. Le même rituel sera respecté à Yaoundé au sortir de la  projection de « Wulu », plutôt le 24 mai à 19h.
Une seule séance est concomitamment programmée à Douala et Yaoundé, il s’agit de « Félicité » d’Alain Gomis le 21 mai à 18h.

Claudel Tchinda

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

     Nos Partenaires
 blackitude  Trust-for-Africa-work-art
Organe d'Information Culturelle et Touristique Panafricain en Ligne. HANOSCULTURES.COM remercie tous ses partenaires et annonceurs.
Contact: 00 237 22 80 68 63