Google+

Un fonds africain pour la culture lancé à Abidjan
Le fonds africain pour la culture innove dans la mobilisation des artistes du continent pour leur prise en charge personnelle
image a la une fonds africain culture
A la Rotonde à Abidjan (reseau.kya)

Un nouveau jour se lève sur le secteur culturel en Afrique. Les artistes entendent se donner la main pour développer, sans contrainte et en toute liberté, des initiatives novatrices dans les domaines des arts et de la culture. C’est tout l’enjeu de ce Fonds africain pour la culture qui vient de voir le jour en Côte d’Ivoire sous l’impulsion du réseau panafricain Arterial Network que préside Mamou Daffé du Mali, également président dudit Fonds. Les activités de ce fonds africain pour la culture ont été lancées le 28 novembre 2017 à la Rotonde des arts contemporains de la galerie Nour Al Hayat d’Abidjan, siège du Marché des arts du spectacle africain (MASA) dont le Pr Yacouba Konaté assure la direction générale. C’est aussi à Abidjan que le secrétariat général d’Arterial network dirigé par Tojo Yharimanana est installé depuis février 2017.

Ce Fonds qui a une vocation transnationale et continentale est mis en place pour accompagner les secteurs artistiques et culturels africains dans toute sa diversité. Il sera davantage porté sur l’entrepreneuriat culturel avec une belle option pour le soutien à accorder aux jeunes et aux femmes. Pour Mamou Daffé, président dudit Fonds, il s’agit de contribuer à l’accès au travail décent et à l’amélioration durable des conditions de vie des artistes et des professionnels du continent.

Destiné aux promoteurs, artistes professionnels, entreprises, experts, établissements de formation des arts, pour cette phase de lancement, le Fonds africain pour la culture a bénéficié des dons d’artistes africains et internationaux de renommée mondiale. La cérémonie de lancement des activités se tenait en prélude à la réunion du Comité de pilotage et de la Conférence biennale du Réseau panafricain Arterial network. Elle était couplée au vernissage d’une exposition d’œuvres d’artistes visuels africains et français tels  Daphné Bitchatch (France), Siriki Ky (Burkina Faso),  Ludovic Fadairo (Bénin), Abdoulaye Konaté (Mali), Georges Camille (Seychelles), Soly Cissé (Sénégal), Amahigéré Dolo (Mali), Houda Ghorbel (Tunisie), Wadi Mhiri (Tunisie), Dany Leriche et Jean Michel Fickinger (France), Nu Barreto (Guinée Bissau) et Amadou Sanogo (Mali).

Il a été donné d’apprendre que les recettes issues de l’exposition-vente de ces œuvres (dons) vont permettre d’alimenter le Fonds à hauteur de près de 55 millions de FCFA pour le démarrage.

Attendu pour le premier trimestre de l’année 2018, le lancement des premiers appels à projets.

Claudel Tchinda.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

     Nos Partenaires
 blackitude  Trust-for-Africa-work-art
Organe d'Information Culturelle et Touristique Panafricain en Ligne. HANOSCULTURES.COM remercie tous ses partenaires et annonceurs.
Contact: 00 237 22 80 68 63