Google+

Gédéon Mpando for ever
Inhumé le 13 juillet à Yabassi, les oeuvres de ce pionnier de l'art plastique camerounais essaiment la République

image article gedeon mpando

 Photo de la plaquette des obsèques, 07/2013, (E.P)

Son nom est associé à celui du monument de la Réunification qui trône à un jet de pierre du quartier général de Yaoundé. Au-delà de cette œuvre historique, ses réalisations sont nombreuses dans la capitale politique du Cameroun. Toutes aussi gigantesques que remarquées. Le monument Charles Atangana dans le jardin public en face du ministère des Transports. La statue de la mère et de l’enfant à l’immeuble siège de la Caisse nationale de prévoyance sociale. Celle aussi du couple portant un bébé à la Communauté urbaine de Yaoundé. Il y a bien sûr la statue des chevaux du bassin du Palais de l’Unité. On lui prête également la décoration du Palais d’Etoudi.

Plusieurs organisations nationales et internationales publiques et privées ont eu recours à sa dextérité manuelle. Au ministère du Travail et de la Sécurité sociale, la statue du forgeron symbolisant le travailleur fait partie du quotidien des usagers. On se souvient du joueur de Mvet de sculpté par Gédéon offre de la République du Cameroun à l’Onu. Les gares centrales de Douala et Ngaoundéré portent ses empruntes tout comme l’aéroport international de Douala où il se trouve un panneau sculpté par sa main. C’est aussi à ce pionnier de l’art plastique au Cameroun que l’on doit les statues de la jeune fille à la Beac de Yaoundé et celle de la Beac de Ndjamena au Tchad.

Maître Mpando comme l’appelaient ses confrères a réalisé plusieurs expositions dont les plus marquantes à Abidjan, Antanarivo, Chicago, Helsinki, Moscou, Paris, Pékin. L’Université catholique d’Afrique centrale à Yaoundé a d’ailleurs bénéficié de son génie pour sa décoration.

Né le 05 mai 1932 à Yabassi dans le Nkam, Région du Littoral, Gédéon Mpando est fils de Son père Abraham Mpando, catéchiste, et sa mère Sarah Ngo Mbin. Il entre aux Beaux-Arts de Paris en 1969. Après ses études, il retourne au Cameroun en 1973 et se voie confié de nombreuses commandes d’œuvres d’arts. Des travaux appréciés qui lui valent d’être plusieurs fois honoré. Il est chevalier de l’Ordre national de la valeur, officier de l’Ordre national de la valeur, commandeur de l’Ordre national de la valeur, académicien et membre du Comité olympique. Il a suscité et contribuer contribué à encadrer de nombreux jeunes épris de passion pour ce métier.

 Claudel.T

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

     Nos Partenaires
 blackitude  Trust-for-Africa-work-art
Organe d'Information Culturelle et Touristique Panafricain en Ligne. HANOSCULTURES.COM remercie tous ses partenaires et annonceurs.
Contact: 00 237 22 80 68 63